SOLEIL

0
16

Soleil

Rapide est le vent qui souffle sur les blés

Dessinant au sol des vagues folles partout

Houle mouvante sans cesse renouvelée

Comme les rires des enfants fusant sur tout

Le soleil blanchit la pierre, sèche le sable

Ranimant dans le sol, les lézards, les grillons

D’une année sur l’autre, révolution stable

Ainsi que l’océan, vagues et tourbillons

Le parfum des dunes court poussé par le vent

Les tons du jour virent alors du jaune à l’ocre

Papillons, alouettes, toujours en mouvement

Ces journées dorées passent, loin du médiocre

Le ciel bleu et si limpide apparaît sans fond

Au loin paressent alanguies les voiles blanches

La mer irisée se pare d’un vert profond

La soif de vie des jeunes enfants s’étanche

Il existe des endroits de par le monde

Où l’été est un instant presque permanent

La vie y est plus douce et la joie abonde

Bienheureux celui qui franchit les continents

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

1 + seize =