Des petits singes

0
244

Des petits singes

 

Invisibles pour les autres, sur mon âme s’affairent

Des petits singes qui sur mes épaules, vont muets

J’avance sans les voir, quand soudain me chantent leur air

Me rappelant cyniques, ainsi mes erreurs passées

 

Petits êtres capricieux, si discrets en général

Bondissant brutalement quand je m’y attends le moins

Ravivent au plus profond de moi un malaise moral

Souvenirs enfouis, refoulés, qu’ils agitent du poing

 

L’image vous fait sourire; pourtant, regardez-vous

Vous avez les vôtres aussi, et c’est loin d’être drôle

Perchés sur votre dos, ils sont réellement en vous

Ils ne sont pas méchants, remplissant juste leur rôle

 

Nourris dès le plus jeune âge des actions coupables

Vous devez les sentir, plongeant dans votre moi béant

Ils ont grandi au gré des hontes inavouables

Et sourient tristes et pâles, petits témoins gênants

 

Les savoir ainsi perchés et triturer nos âmes

Si nous pouvons le supporter, ne nous rend pas meilleurs

Mais accepter de voir ce qui nous est montré sans dam

En ce courage réside le véritable honneur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 × trois =