REPRISE DE BASHUNG: LA NUIT JE MANGE

2
337

On m’a reproché mon corps

Son manque de plastique

Toujours encore

Que des critiques

Nombreux à rire de ma bedaine

Mais j’ai raison et ils ont tort

J’aime le pané

 

À la saison d’hiver

Tu m’as vu t’as raillé

J’étais un peu vénère

Pour un peu je crisais

vas-y mollo

 

La nuit je mange

Je prends du pain beurré de crème

La nuit je mange

Je m’en lèche les mains

J’ai dans mon coffre un tas de saucissons

Où je pleure sur ma libido

Où je pleure sur ma libido

 

J’ai toute ma raison

Dans ma vie terrienne

Tes idées

N’étaient pas les miennes

Les contrer tous les jours les contrer

De salade en salade

J’ai fait valser ce qui était convenu

De kilos maigres à la cirrhose

 

Un jour au cidre

Un autre à verser de la bière

Mangeur de loukoums

Puis la tournée des grands ducs

 

La nuit je mange

Je prends du pain et de la crème

La nuit je mange

Je m’en lèche les mains

J’ai dans mon coffre un tas de saucissons

Où je pleure sur ma libido

Où je pleure sur ma libido

 

On m’a reproché mon corps

Son manque de plastique

Toujours encore

Que des critiques

Nombreux à rire de ma bedaine

Mais j’ai raison et ils ont tort

J’aime le pané

 

La nuit je mange

Je prends du pain beurré de crème

La nuit je mange

Je m’en lèche les mains

J’ai dans mon coffre un tas de saucissons

Où je pleure sur ma libido

Où je pleure sur ma libido

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

huit − 3 =